Christie Morreale | Le plan d’investissement du RAVeL: quid de notre commune?
4049
post-template-default,single,single-post,postid-4049,single-format-standard,qode-social-login-1.0.2,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.7,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Le plan d’investissement du RAVeL: quid de notre commune?

Question écrite de Christie Morreale à Monsieur Maxime Prévot, Ministre des travaux publics

 

Nous savons maintenant depuis quelques jours que les budgets alloués au réseau Ravel s’élève, pour l’année 2015, à 5,5 millions d’euros. Nous ne pouvons évidemment que nous réjouir de cette décision, le RAVeL constituant un véritable maillage des itinéraires cyclistes.

Dans un article paru dans la presse, une liste de projets prioritaires était présentée. Deux types de travaux sont annoncés :

– L’aménagement de nouveaux tronçons ;

– L’aménagement des chaînons manquants, tronçons qui doivent être terminés. Ces chantiers sont prioritaires, s’inscrivant dans le schéma directeur cyclable pour la Wallonie.

Pourriez-vous m’indiquer l’ensemble des chantiers qui sont concernés par ce nouvel plan d’investissement ?

Le 11 février de cette année, votre prédécesseur Monsieur Di Antonio dénombrait  140 km de Pré-Ravel sur l’ensemble de notre réseau régional et 250 km de chaînons de liaison. Dès lors, à travers ces différents projets, combien de kilomètres seront aménagés ?

Je me permets également d’attirer votre attention sur différents projets, essentiels pour le développement du RAVeL et sa valorisation à travers notamment des centres touristiques importants. En effet, la liste des priorités relayée via la presse mentionne l’aménagement du RAVeL de l’Ourthe à travers les chaînons manquants de Combain-au-Pont, Hamoir, Bomal, Hotton et La Roche. Sur ce même RAVel, il existe deux chaînons de liaison de 1,1km chacun : entre Tilff et Esneux, ainsi que dans le centre même d’Esneux. Pourriez-vous faire le point sur ce projet ? Ces deux chaînons seront-ils également concernés dans une volonté d’aménagement global de la ligne ?

D’avance, je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse de Maxime Prévot

Le RAVeL constitue l’épine dorsale du réseau cyclable de Wallonie. Toutefois de nombreuses lignes ou liaisons sont encore à aménager. Mon objectif prioritaire pour les 5 prochaines années est l’aménagement des chainons manquants du réseau.

Il s’agit d’une part, de l’aménagement de courts tronçons manquants sur des sections existantes du RAVeL :

– ligne 98A à Honnelles : aménagement du dernier tronçon jusqu’en gare d’Autreppe;
– ligne 98C à Frameries : aménagement de la traversée du Pass;
– ligne 108 : liaison entre la fin du RAVeL et la Sambre à Erquelinnes;
– ligne 109 : liaison entre la fin du RAVeL et la Sambre à Lobbes;
– liaison entre l’Ourthe à Chênée et la Ligne 38 à Vaux-sous-Chèvremont;
– ligne 38 : liaison entre la Gare de Hombourg et le pré-RAVeL en direction de Plombières;
– ligne 45 : liaison entre la fin du RAVeL et le centre de Trois-Ponts;
– ligne 163 : liaison entre la fin du RAVeL et la gare de Gouvy;
– RAVeL de Meuse : aménagement du RAVeL en rive droite entre la Rue Nicolas Jadot à Ahin et le Pont Baudouin à Huy;
– liaison entre la Ligne 127 à Huccorgne et le RAVeL de Meuse à Huy;
– liaison entre la Ligne 126 à Régissa (Marchin) et le RAVeL de Meuse à Huy.

D’autre part, de chaînons manquants permettant de développer des itinéraires cyclables de longue distance, notamment en lien avec les réseaux européens de voies vertes :

– ligne 156 : entre Chimay et Mariembourg;
– ligne 154 : entre Anseremme et Waulsort;
– lignes 163 et 618 : entre Bastogne et Martelange;
– ligne 109A : entre Estinnes et Mons;
– RAVeL de Meuse : entre Ombret et le Pont d’Engis;
– RAVeL de l’Ourthe : plusieurs chaînons manquants entre Comblain-la-Tour, Hamoir et Bomal, et entre Hotton et La-Roche-en-Ardenne

L’ensemble du plan RAVeL concerne près de 300 km de voies vertes.

Concernant le RAVeL de l’Ourthe entre Tilff et Esneux, sur le tronçon Hony-Fêchereux le permis d’urbanisme fut refusé pour l‘aménagement du RAVeL directement en bordure de l’Ourthe. Vu les oppositions rencontrées, dont celle de la commune, la traversée du village de Hony qui se fait via une liaison sur les voiries locales à faible trafic sera pérennisée.

Pour ce qui est de la traversée du centre d’Esneux, le projet de réaménagement porté par la Commune dans le cadre du Plan communal de développement de la ruralité (PCDR) prévoit notamment une réorganisation de la circulation et un réaménagement des voiries y compris le parcours du RAVeL.