Christie Morreale | Maintien des subsides pour l’Association belge des professeurs de français
Vice-Présidente du Gouvernement wallon, Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale, de l’Egalité des chances et des Droits des Femmes
4511
post-template-default,single,single-post,postid-4511,single-format-standard,qode-social-login-1.0.2,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.7,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Maintien des subsides pour l’Association belge des professeurs de français

Fédération Wallonie-Bruxelles

Question écrite de Christie Morreale adressée à la Ministre de l’Education :

L’ABPF est une ASBL rassemblant des professeurs de français de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Animée par des bénévoles, cette association promeut les bonnes pratiques liées à l’apprentissage du français depuis plus de 65 ans. En 2016, elle organisera d’ailleurs un colloque mondial ayant pour sujet : « Français, langue ardente ! ». D’après les informations parvenues aux membres du conseil d’administration de l’ASBL, il semblerait que le subside annuel dont elle dispose et qui s’élève à 2.350€ par an, soit mis en péril. Cette participation représente 1/3 du budget annuel de l’organisation est en donc essentielle à sa survie.

À l’heure où vous annoncez votre objectif d’élaborer pour septembre un plan culturel en vue notamment de remettre la lecture, documentaire et de fiction, au centre de l’apprentissage en se focalisant sur le plus jeune âge, il semble que le soutien à cette ASBL serait un signal positif, d’autant plus qu’elle souhaite se montrer particulièrement active sur cette question.

Madame la Ministre, confirmez-vous cette décision ? Quels sont les motifs évoqués permettant de justifier cette suppression ?

 

Réponse de la Ministre :

Il n’a jamais été question pour moi de cesser de soutenir financièrement l’Association Belge des Professeurs de Français dans le cadre du colloque mondial qu’elle organisera en 2016 !

Le 10 février dernier, je confirmais par écrit (copie du courrier en annexe) à Monsieur le Président du comité organisateur, que j’avais décidé d’octroyer à l’A.B.P.F. une subvention de 5.000 euros (sur le budget 2015) afin d’assurer la logistique et la préparation de ce congrès.

Etant donné le caractère international de cette manifestation, je mentionnais dans ce même courrier que j’avais pris l’initiative de solliciter le soutien financier de Monsieur Rudy DEMOTTE, Ministre Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Malheureusement, pour des raisons budgétaires, Monsieur le Ministre Président de la FWB vient de m’informer qu’il était dans l’impossibilité de subventionner ce congrès.

Soucieuse des actions de promotion de l’apprentissage du français menées par cette ASBL, j’ai alors récemment chargé mes services de rédiger un nouvel arrêté ministériel de subvention octroyant 5.000 euros de plus à l’association.

Cet arrêté est actuellement en cours de rédaction.