Christie Morreale | Néonicotinoïdes, à quand une interdiction complète en Wallonie ?
7136
post-template-default,single,single-post,postid-7136,single-format-standard,qode-social-login-1.0.2,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.7,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Néonicotinoïdes, à quand une interdiction complète en Wallonie ?

Question écrite à Monsieur le Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal

« Dérogation fédérale pour les néonicotinoides »

Il y a quelques jours, j’interrogeais le collègue de Monsieur le Ministre en charge de l’agriculture sur la dérogation demandée par le Ministre Ducarme au nom de la Belgique pour pouvoir utiliser des pesticides aux néonicotinoïdes interdits en Europe.

Il m’a répondu que la Wallonie n’avait pas sollicité une telle dérogation. C’est déjà une bonne nouvelle.

Aujourd’hui, on connaît les dégâts que ces substances peuvent produire sur les insectes pollinisateurs. C’est pourquoi il convient que le Gouvernement wallon aille au bout de son excellente logique, à savoir édicter des interdictions d’utilisation de ces néonicotinoïdes afin d’en prémunir la Wallonie.

Monsieur le Ministre entend-il agir en la matière et adopter une série d’interdictions en la matière ?

Réponse

En ce qui concerne les néonicotinoïdes, la position de la Région wallonne est claire. Elle a été votée au Parlement dans sa résolution du 16 novembre 2017 visant à définir une stratégie d’interdiction des pesticides aux néonicotinoïdes en Wallonie.

C’est dans le sens de cette résolution que le Gouvernement wallon a adopté le 22 mars 2018 un arrêté qui limite l’usage des produits contenant des néonicotinoïdes et que, en parallèle, la Wallonie a soutenu par tous les moyens à sa disposition, l’interdiction des néonicotinoïdes au niveau européen. Interdiction qui a été adoptée officiellement par la Commission le 30 mai 2018.

À ce jour, la position wallonne reste conforme à cette résolution.

Les questions concernant les choix du Ministre fédéral sont à lui adresser directement.