Christie Morreale | Stop au harcèlement de rue!
4431
post-template-default,single,single-post,postid-4431,single-format-standard,qode-social-login-1.0.2,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.7,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Stop au harcèlement de rue!

L’avenir.net 4 mars 2015

 

Christie Morreale est bonne…et toi t’es relou !

Christie Morreale est bonne...et toi t’es relou !

La Fédération Wallonie-Bruxelles, Christie Morreale en tête, dit stop au harcèlement de rue

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est penché mardi sur la problématique du «harcèlement de rue» à l’occasion d’une réunion conjointe du comité d’avis sur les questions relatives à l’Egalité des chances entre les hommes et les femmes et de la commission des Droits des Femmes et de l’Egalité des chances.

Le débat a débuté avec la projection du film «Femmes de la rue», ce documentaire réalisé par Sofie Peeters qui avait défrayé la chronique en Belgique, mais aussi à l’étranger.

Celui-ci traite des agressions verbales à caractère sexiste vécues dans le centre de Bruxelles. Des scènes de rue filmées en caméra cachée avaient permis de mettre en lumière ce phénomène tabou.

Les députés ont ensuite Béa Ercolini, fondatrice de l’ASBL «Touche pas à ma pote», Quentin Daspremont pour l’organisation bruxelloise «Hollaback» ainsi que Chris Paulis, anthropologue à l’ULG. Une discussion clôturera les travaux de la commission conjointe.

Christie Morreale, députée PS, à la pointe du combat contre le harcèlement de rue a donné de sa personne pour faire passer le message: elle arborait un pin’s explicite: «Si je suis bonne, toi t’es relou». Marre de se faire siffler en rue comme un chien estime…la Chienne de garde socialiste.

M. Dum.