Christie Morreale | Vélos, où en sont les aménagements de la voirie ?
7141
post-template-default,single,single-post,postid-7141,single-format-standard,qode-social-login-1.0.2,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.7,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Vélos, où en sont les aménagements de la voirie ?

Question écrite à Monsieur le Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

« Prise en compte des vélos dans les réaménagements de voirie »

Dans votre Déclaration de politique régionale 2014-2019, le Gouvernement wallon s’engage à prendre systématiquement en compte le vélo lors de chaque réaménagement de voirie régionale. Depuis 2015, le GRACQ veille à l’application de cette mesure dans différents chantiers. En 2018, sur 23 chantiers régionaux, le GRACQ a constaté une amélioration pour le vélo sur 10 chantiers, et peu ou pas de progrès sur les 13 autres.

Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous préciser les 13 chantiers qui ne paraissent pas satisfaisant d’un point de vue aménagement pour les cyclistes ? Pourquoi ces chantiers n’ont-ils pas bénéficié d’un aménagement ? Enfin, cette prise en compte ne devrait-elle pas figurer automatiquement pour les projets de réaménagement de voirie ?

Réponse

J’ai pris connaissance de l’observatoire cycliste 2018 des chantiers sur les routes régionales wallonnes publié par le GRACQ. Je me réjouis que le GRACQ constate une augmentation de la prise en compte des cyclistes dans 10 chantiers sur les 23 observés, soit dans plus de 40 % des cas.

Concernant les 13 chantiers où le GRACQ ne constate pas d’amélioration, il y a toutefois un biais méthodologique dans l’observation du GRACQ. En effet sur ces 13 chantiers, 8 sont situés sur des routes non reprises au schéma directeur cyclable wallon.

Pour mémoire le schéma directeur cyclable wallon, mis à jour sous la législature précédente, en étroite concertation avec le GRACQ, définit les routes régionales à haut potentiel cyclable où il est pertinent d’y effectuer des aménagements linéaires pour les vélos. En corollaire pour les routes régionales qui ne sont pas reprises au schéma directeur cyclable, sauf pour des aménagements locaux ponctuels, il n’est pas prévu d’y réaliser des aménagements spécifiques pour les vélos.

C’est le cas notamment des chantiers observés par le GRACQ sur la N40 à Romedenne, situé sur une route en pleine forêt, parallèle au RAVeL ou celui de la N62 à Theux situé dans une montée à plus de 10 %. Ainsi, si l’on retire ces 8 chantiers hors schéma directeur cyclable, le taux de prise en compte des cyclistes dans les chantiers observés monte à 66 %.